La finance forestière

La finance forestière

Les banques privées, les fonds d’investissements et les institutions publiques, dont les banques multilatérales de développement, sont autant d’acteurs majeurs du financement de la foresterie et des activités qui ont un impact sur les forêts, notamment les projets d’infrastructure et l’agro-industrie. Ces institutions financières sont ainsi très bien placées pour favoriser la légalité dans le secteur forestier.

Un grand nombre d’entre elles ont mis en place des normes, des sauvegardes ou des directives pour éviter d’investir dans des projets risquant de stimuler l’exploitation illégale des forêts et le déboisement, ou pour favoriser les pratiques durables. Leur bonne mise en œuvre constitue toutefois un défi de traille.