États-Unis

États-Unis

Plus de 300 millions d'hectares de forêt couvrent un tiers de la surface terrestre des États-Unis d'Amérique (FAO, 2015). Le pays, qui possède une filière forestière intérieure importante, tant pour la production que pour la transformation du bois, est l'un des plus gros importateurs mondiaux de bois et de produits bois. 

En 2008, les États-Unis sont devenus le premier pays à interdire l'importation et la vente de bois de sources illégales par le biais d'un amendement du Lacey Act (US Department of Agriculture). Les États-Unis ont par ailleurs mené des actions bilatérales avec plusieurs pays en vue d'améliorer la coopération en matière de lutte contre l'exploitation illégale des forêts, notamment avec la Chine et le Pérou.

En dépit de quelques difficultés de mise en œuvre et d'application du Lacey Act, quelques résultats positifs sont manifestes. Suite à plusieurs grandes affaires, le secteur a pris conscience du problème de l'exploitation illégale des forêts et les comportements sont en train de changer. L'effet de la loi sur les niveaux d'importations illégales aux États-Unis est moins clair : selon les estimations, la proportion d'importations de produits bois illégaux aurait augmenté entre 2000 et 2013, de deux à trois pour cent, bien qu'elle soit légèrement en baisse depuis 2010 (Chatham House, 2014). L'analyse des données commerciales révèle quelques preuves de l'effet du Lacey Act sur les importations de bois de feuillus aux États-Unis (Prestemon, 2014).